Nos déplacements dans l’Oise …

 

Pour ceux qui ne travaillent pas à Paris et ne disposent pas des transports en commun, un véhicule personnel est indispensable dans notre région pour se rendre à son travail ou tout simplement pour aller faire ses courses.

 


... et baisse des taxes.

Si réellement l’objectif était écologique, le système n’aurait pas évolué comme il l’a fait (aujourd’hui pas équilibré mais bénéficiaire pour l’état).

 

De plus, il n’est pas appliqué sur les véhicules « utilitaires » : vous pouvez même acheter aujourd’hui (mais certainement plus pour longtemps) un « pick up » sans acquitter de malus écologique … Et pourtant, compte-tenu de son poids et de sa consommation, il est certainement plus polluant qu’un petit véhicule « malussé ». 

Famille avec des enfants, vous devez acheter un véhicule de type familial (grosse berline ou monospace) pour transporter votre petite famille … Si vous voulez les transporter en sécurité, vous devez opter pour une motorisation capable de déplacer le véhicule. Et hop, vous entrez dans la case « malus » ! 


Refonte du bonus/malus ...

 Il est donc impératif de revoir le système de bonus/malus sur les véhicules et de taxation du carburant en fonction de cette situation (remise sur l’impôt sur le revenu en fonction de la distance parcourue dans l’année dans le cas où aucune autre possibilité de transport).

 


Développement des infrastructures et des transports en commun

 

Les réseaux de transports en commun ont certes progressé ces dernières années mais ce n’est pas suffisant.

 

Les personnes qui habitent ou travaillent dans des lieux non desservis ou tout simplement qui ont besoin de se déplacer à des horaires incompatibles avec ceux des transports en commun (exemple du personnel travaillant en équipes) sont obligés de disposer d’un moyen de transport personnel.

 

Selon une enquête réalisée par Elabe à la demande du laboratoire de la mobilité inclusive et de l'association Wimoov, et révélée par Franceinfo récemment, il s’avère que, faute de moyens de transport, 23% des Français aurait déjà renoncé à un travail ou une formation !