Quelques règles que nous pensons raisonnables ...


Les élus ne sont pas comme vous et moi ...

Etant nos représentants, ils ne doivent pas se croire différents mais être différents ... de ce qu'ils sont aujourd'hui !


Exemplarité

 

Nous considérons que tout élu condamné, même pour de « petites condamnations », n’est plus digne de nous représenter.

 

Nous proposons donc de supprimer les inéligibilités temporaires pour tout élu condamné dans l’exercice de ses fonctions.

Retraite

 

Il faut en finir avec les élus qui s’accrochent au pouvoir.

 

Il existe bien un âge minimum pour être élu.

 

Il ne s’agit pas de critiquer les séniors mais il nous semble logique que, passé un certain âge, les élus, comme n’importe quel salarié, doivent prendre leur retraite et céder leur place. Cela libérera des « postes » (modeste contribution mais symbolique création de postes) et permettra probablement de « rajeunir » les propositions et les idées pour faire évoluer le pays.

 

Aussi, nous proposons de fixer une limite d’éligibilité calquée sur l’âge de la retraite dans le secteur privé pour toutes les fonctions électives.



Responsabilité

 

Chaque élu, qu’il soit Président de la République, Député, Député Européen, Conseiller Régional, Conseiller Départemental ou Maire se doit de faire ce qu’il a promis et doit être responsable de ses actes.

 

Il doit donc tenir ses engagements et doit rendre compte régulièrement aux électeurs.

 

Ainsi, nous proposons que pour tout élu, comme pour tout salarié, des objectifs et un tableau de bord en phase avec ceux-ci soient établis en début de mandat afin de pouvoir juger des avancées des actions promises et des résultats obtenus tout au long de celui-ci.

 

Ainsi, vous pourrez juger de l’atteinte des objectifs (ou non) et, lors des prochaines élections, choisir en toute connaissance de cause du renouvellement de votre confiance à votre élu.

Il faut en finir avec les « irresponsabilités » ou les promesses de campagne intenables mais faites uniquement dans le but d’être élu !


Absentéisme

Nos élus sont censés nous représenter.

 

Comment peuvent-ils le faire en étant absents lors des débats mais aussi lors du vote de textes à l’Assemblée Nationale ?

 

Combien de fois avons-nous vu des lois votées par une « majorité » alors que l’hémicycle était quasi vide ?

 

Il est totalement inadmissible que nos élus donnent la possibilité à d’autres de voter pour eux alors même que cela est leur rôle …

 

L’aspect financier étant toujours le « nerf de la guerre », nous proposons donc de mettre en place un réel contrôle de présence des élus et une attribution des allocations en fonction de leur réelle activité.

 


Cumul des mandats

 Sous prétexte « d’être au contact » de leurs « administrés », nos élus actuels cumulent bien souvent des mandats électifs.

 

 

Député, Sénateur, Maire, Conseiller Régionaux ou Départementaux ont souvent été tenus par les mêmes personnes. On a même eu des Présidents de Région qui étaient Ministres !

 

Nous considérons qu’il n’y a pas besoin de cumuler pour être en lien avec le peuple …

 

De plus, cela libérera des « postes » (cf. le § Retraite des élus).

 

Même si la loi de 2014 sur le cumul des mandats est entrée en vigueur cette année, nous proposons son extension à tous les mandats électifs, que l’élu soit dans une fonction exécutive ou non.